Cartes postales 2022 des élèves en stage à l’étranger

Durant leur cursus de 2ème année de cycle ingénieur, les élèves réalisent un stage à l’étranger de plusieurs mois soit dans une entreprises soit dans une université. Tous les ans, nous leur demandons de nous adresser une carte postale qui rappelle aussi l’objet de leur stage et les sujets de recherche sur lesquels ils travaillent.

Nous publions sur cette page les cartes postales au fur et à mesure qu’elles arrivent.

Suisse

Flô réalise son stage à Lausanne au Centre Universitaire Romand de Médecine Légale dans l’Unité de Toxicologie et Chimie Forensiques. Son sujet de stage porte sur le développement et la validation d’une méthode analytique pour la quantification d’opiacés par LC-MS/MS.

 

 

Danemark

Jade est actuellement en stage à l’université d’Aalborg dans l’équipe chimie supramoléculaire du département de chimie et des sciences biologiques. Son sujet de stage est le suivant : approche par la chimie des systèmes pour de nouveaux matériaux. Jade synthétise différents peptides et molécules ayant des propriétés intéressantes.

 

 

République Tchèque

Juliette et Cannelle réalisent leur stage de 2ème année de cycle ingénieur actuellement à Prague.
– Juliette réalise son stage au sein d’un institut de recherche: Institute of organic chemistry and biochemistry. Elle travaille sur la sélection de brins d’ADN modifiés par affinité avec différentes protéines.
– Cannelle quant à elle réalise son stage au sein de l’institut de recherche botanique de Prague. Elle travaille sur l’utilisation d’un polysaccharide issu d’algue pour améliorer la défense immunitaire des plantes face aux bactéries.

 

 

Pologne

Valérie réalise son stage à Wroclaw University of Environmental and Life Sciences.
Elle travaille au sein du groupe de recherche Biocatalysis and biological activity (BioActive). Son stage consiste à utiliser différents types de micro-organismes comme des champignons, des bactéries ou des levures pour la biotransformation d’une molécule bioactive.

 

 

Iles Canaries

Esther réalise son stage à l’université de la Laguna à San Cristobal de la Laguna. Elle travaille dans le groupe de recherche Agroresind (Utilisation de résidus agricoles et de mauvaises herbes à des fins industrielles). Son sujet de stage porte sur la recherche d’un remplacement biosourcé local au latex vinylique actuellement utilisé afin de s’inscrire dans une démarche plus éco-responsable. Il s’agit d’un projet lié au produit formaché.

Julie fait son stage à l’Université de La Laguna à Tenerife, dans le groupe de recherche AChem (Applied analytical chemistry). Son sujet de stage porte sur la détermination de microplastiques dans différents milieux environnementaux. Cela s’inscrit plus largement dans le projet IMPLAMAC qui a pour objectif d’évaluer l’impact des microplastiques et des contaminants émergents en Macaronésie (archipels des Açores et de Madère, îles Canaries et îles du Cap-Vert).

Norvège

Adélaïde réalise son stage à l’institut norvégien de recherche sur l’eau (NIVA) à Oslo.
Elle travaille sur le projet « Nano-Carriers » qui s’intéresse aux micro et nano plastiques comme vecteurs de propagation des produits chimiques et de résistance aux antibiotiques dans le milieu aquatique.

Abilash est lui en stage à Sintef, au sein de l’équipe Process Technology à Oslo.
Sintef est la plus grande organisation indépendante de recherche scientifique de Scandinavie.
L’objectif de son stage est d’améliorer les propriétés d’une anode en nickel afin d’être utilisée pour dépolymeriser la lignine.

Madrid

Margaux réalise son stage à Madrid dans un laboratoire de recherche sur les polymères : Intituto de Ciencia y Tecnología de Polímeros en el Consejo Superior de Investigaciones Cientícas. Elle travaille dans le département d’Ingénierie Macromoléculaire. Son stage vise à améliorer les propriétés mécaniques et thermiques de l’acide polylactique (PLA) grâce à l’ajout d’agents de nucléation, de plastifiants ou encore de nanocristaux dans le but de l’utiliser à des fins médicales.

 

Danemark

Elisa est en stage au Danemark à Lyngby, une ville proche de Copenhague et plus précisément au Novo Nordisk Center for Biosustainability dans le groupe de recherche « Enzyme Engineering and Structural Biology ».
Son stage porte sur l’application de glycosyltransferases, avec la production d’enzymes et l’étude de leur réactivité.