Aims

The aim is to train engineers capable of designing, producing, formulating and analysing innovative molecules and materials in the service of the living world, and to do so in a spirit of sustainable development,

For what professions?

This major is a gateway to various careers:

  • Engineer in the research/development of products or of processes
  • Analytic research engineer
  • Engineer in technological monitoring
  • Engineer in industrial property
  • Design office manager, project manager
  • Control laboratory manager
  • Quality engineer
  • Health and safety engineer
  • Technico-commercial engineer
  • Research fellow or researcher
  • Enseignant-chercheur ou chercheur

Content of the course

The training covers:

  • Organic chemistry: clean technologies, activation and catalysis in unusual media (water, ionic and fluorinated fluids, supercritical states…), synthesis of active principles, molecular modelling, nano-objects, microfluidics …
  • Biological chemistry – biochemistry – biotechnology: biopolymers, natural products, reactivity of molecules, toxicology, molecular genetics, metabolic biochemistry, active pharmaceutical ingredients , microarray technology, bio-captors, industrial enzymes, renewable raw materials
  • Chemistry of Solids and Materials: syntheses, thin films, rheology, nanomaterials, semi-conductors…
  • Methodology of analysis: spectroscopy (infrared, UV, NMR), crystallography, chromatography, mass spectrometry, microscopy, fluorescence, analysis of radionuclides…
  • Formulation: surfactants, colloids, vectorisation and targeting, amphiphiles, gels, encapsulation, detergents and cosmetics, dispersed food media …
  • Process engineering: microbiological engineering, bioconversion, changes of scale from the laboratory to the factory, catalytic reactors, regulatory aspects …

Note that a quarter of the lecturers on this course come from the business world (Sanofi, Rhodia, SGS, PCAS, Bioprojet…) and major research bodies (CNRS, Pasteur, Inserm…)

The sectors of activity aimed at

In general, all sectors of the chemicals industry are likely to be impacted by this course. The most concerned are:

  • pharmacy
  • agri-food
  • pure fine chemistry
  • the biotechnologies
  • cosmetics and specialities
  • Laboratories and research bodies (CNRS, Pasteur, Inserm…)
PERSONAL ACCOUNT

Paola Martin (promo 2016), ingénieur d’Etudes R&D chez Roullier
« Après un baccalauréat scientifique, j’ai intégré le cycle préparatoire de l’ENSCR en 2011. Au terme de ces deux années, j’ai intégré le cycle ingénieur de l’Ecole. En 2ème année de cycle ingénieur, j’ai choisi la majeure Chimie et Technologies pour le Vivant, spécialité chimie organique avancée. Puis, je me suis spécialisée en analyse et formulation, molécules biologiques et physico-chimie durant la 3ème année.
J’ai réalisé mon stage de fin d’études au sein du Centre Mondial de l’Innovation du Groupe Roullier à Saint-Malo. Durant ces six mois, j’ai travaillé sur la conception et la caractérisation de nouveaux produits pour la Nutrition Végétale. Tout juste diplômée, j’ai été embauchée au sein du Groupe Roullier en tant qu’Ingénieur d’Etudes Recherche et Développement. Mon métier consiste à développer de nouveaux actifs pour la production végétale. Je travaille sur l’extraction et la purification d’actifs, la formulation de nouveaux engrais et leur caractérisation physico-chimique. Si je peux donner un conseil aux étudiants de l’ENSCR, c’est de choisir avec soin leur stage de fin d’études, car cette expérience peut s’avérer être un vrai tremplin vers l’emploi. »

Margaux GESLOT (promo 2016) Chef de projet GSS
« Dès le bac, j’ai su que je souhaitais m’orienter vers la chimie et plus particulièrement la chimie organique. La recherche en industrie pharmaceutique était vraiment un domaine qui m’intéressait. Néanmoins, après une année de césure au sein de l’industrie pharmaceutique, j’ai réalisé que je m’étais trompée. La poursuite de mes études vers une thèse n’était pas envisageable pour moi. Mon cursus dans la chimie organique étant presque terminé, j’ai choisi d’effectuer un double diplôme avec l’institut de gestion dans le but de m’ouvrir de nouvelles opportunités d’emploi. Le master management et administration des entreprises m’a permis d’obtenir un stage qui a débouché sur un emploi dans le domaine de la grande distribution, domaine qui m’était complètement inconnu. Actuellement, je suis chef de projet spécialisée dans les produits du bricolage et de l’automobile. Je m’épanouis réellement dans ce poste en utilisant au quotidien toutes les facultés d’un ingénieur et toutes les connaissances assimilées au cours de mes études.»

Benjamin VILLON (promo 2016), CHU d’Amiens
« Je suis diplômé de l’école de chimie de Rennes dans laquelle je me suis spécialisé dans la chimie du vivant et dans le domaine de la santé. A l’heure actuelle, je travaille au sein de la pharmacie du CHU d’Amiens. C’est dans ce cadre que j’effectue des analyses pour des essais cliniques et que je monte les dossiers analytiques afin de commercialiser des solutions médicamenteuses / dispositifs médicaux à usage pédiatrique.
Je pense que les points forts de l’ENSCR sont : sa polyvalence en termes d’enseignement, son réseau ainsi que ses multiples stages (sans compter la possibilité de faire une césure et/ou un double diplôme).
En effet, l’école nous permet d’avoir des notions dans la plupart des domaines liés à la chimie. Ce qui m’a permis d’avoir toutes les notions pour mon nouvel emploi et de pouvoir rechercher les suppléments d’informations rapidement et efficacement. J’ai même réouvert des cours que je pensais obsolètes lorsque j’étais étudiant ! De plus, le réseau des anciens élèves est très actif et permet de trouver un emploi et/ou des stages plus facilement, ce qui fut mon cas, avant d’être diplômé j’avais un CDD. La durée finale des stages en fin d’école est d’environ une année, ce qui m’a permis de me projeter dans différents domaines de la chimie et d’orienter mon parcours professionnel afin de me spécialiser dans la chimie analytique au final. »