Une ancienne élève crée sa SARL de cosmétiques naturels

Ancienne élève élève de l'ENSCR qui a créé PRAKRITI

Marianne Rollot (24 ans) est diplômée de l’ENSCR et de l’IGR IAE. Son diplôme d’ingénieur chimiste en poche en 2019, la jeune ingénieure spécialisée dans le domaine de l’ingénierie de l’environnement et de la santé environnementale a décidé de fonder avec sa soeur Ludivine, leur SARL PRAKRITI qui existe depuis janvier 2021.

Ancienne élève élève de l'ENSCR qui a créé PRAKRITIMarianne revient sur son parcours d’étude et la création de PRAKRITI qui signifie « Nature » en sanskrit :

« A la fin de mes études, je donnais l’impression de suivre un parcours tout tracé. En effet, j’ai obtenu un poste de manager dans une grande entreprise de traitement de l’eau à l’issue de mon stage de dernière année d’ingénieur. Cependant, au bout de quelques mois d’activité, je me suis rendue compte que cette vie ne me convenait pas. N’étant pas heureuse dans mon travail, je me suis remise en question sur mes choix professionnels. J’ai ressenti un besoin de simplicité, de retour à l’essentiel et de faire une activité plus manuelle. J’ignorais alors que j’allais devenir artisan !

Dans ma vie personnelle, j’étais justement dans une démarche de transition écologique qui repose sur le zéro déchet. J’ai donc réduit mes déchets de produits cosmétiques en les fabriquant moi-même, de même pour les produits d’entretien ménagers. Cela a commencé il y a plusieurs années avec des soins pour mes cheveux. En revanche, je me suis aperçue que tout le monde ne pouvait pas en faire de même à cause d’un train de vie trop soutenu et de la charge mentale que cela implique (penser à acheter les ingrédients, chercher des recettes, se poser tout un tas de questions sur le choix entre le bio, le local, le zéro déchet…). Par exemple, lorsqu’une amie me demandait des conseils pour prendre soin de ses cheveux et que je lui expliquais comment je fabrique mes crèmes, elle me disait que c’était impossible pour elle de le faire de cette manière entre son travail, ses enfants et le ménage. Ce fut alors le point de départ de la création de ma société. Je voulais créer des cosmétiques qui libèrent les consommateurs de la « charge mentale des écolos ».

Pendant un an, j’ai donc préparé la création de société (étude de marché, business plan, financements). Ma sœur Ludivine m’a rejoint dans cette aventure. Elle est aujourd’hui mon associée. Nous avons élaboré une gamme de 4 soins capillaires aux huiles végétales françaises. Ce sont des produits artisanaux, naturels, locaux mais aussi végans et zéro déchet ! Le local est très important pour nous, nous achetons nos huiles directement aux producteurs. Nos produits sont aussi zéro déchet grâce à leurs contenants : ce sont des pots en verre et des bouteilles en aluminium et ils seront consignés dans nos points de vente. 

Aujourd’hui la société est créée, les produits seront disponibles d’ici la fin de l’année sur notre site internet https://prakriti-cosmetiques.com/ et dans nos points de vente sur Rennes. Les revendeurs seront des boutiques et épiceries bio, naturelles, véganes, zéro déchet et des magasins de vrac.

Campagne de financement participatif

Nous lançons une campagne de financement participatif Kengo du 23 avril au 4 juin, cela sera l’occasion pour les intéressés de précommander nos produits et pour nous, de pouvoir payer les frais réglementaires pour faire valider nos produits avant de les mettre sur le marché.

Campagne Kengo : https://www.kengo.bzh/projet/3229/prakriti-cosmetiques

Facebook : https://www.facebook.com/prakriticosmetiques

Instagram : https://www.instagram.com/prakriticosmetiques/

Vidéo de présentation sur YouTube