Tangui LE BAHERS

Tangui Le Bahers(CPI Promo 2005, enseignant-chercheur à l’université de Lyon)

« C’est avec une certaine émotion que je suis retourné à l’école de chimie de Rennes, où j’ai fait le CPI de 2003 à 2005. Qui aurait imaginé à ce moment-là que le CPI n’était que le début d’une longue aventure ? Certainement pas moi. En effet, la formation m’a conduit à l’école de chimie de Paris avec en main un bagage de connaissances tel que j’ai franchi les trois années du cycle ingénieur sans difficulté. Ces études m’ont fait découvrir la diversité de la chimie tant au niveau des disciplines que des applications. Etant donné que je souhaitais faire de la recherche, j’ai décidé de faire un doctorat. Celui-ci portait sur l’étude des cellules solaires à colorants, en utilisant des méthodes de chimie théorique (chimie quantique) et de chimie expérimentale (électrochimie, chimie organique). Après un stage post-doctoral dans l’industrie (Rhodia-Solvay), j’ai été recruté comme enseignant-chercheur à l’université de Lyon où je continue à faire de la recherche dans le domaine de la conversion de la lumière en électricité. En retournant à l’ENSCR pour cette journée d’anniversaire, j’ai pu me rendre compte en discutant avec mes anciens amis à quel point mon chemin n’était qu’un exemple de la diversité des parcours auxquels peut conduire le CPI. »