Les pompiers se forment aux risques chimiques

Depuis plusieurs années, l’ENSCR participe dans le cadre d’une convention de partenariat signée avec le Service Départemental d’Incendie et de Secours d’Ille-et-Vilaine, à la sensibilisation et à la formation des sapeurs-pompiers dans le domaine du risque chimique.

L’Ille-et-Vilaine compte environ 200 pompiers spécialisés en risques chimiques sur les 3700 sapeurs-pompiers, professionnels et volontaires confondus.

Le 19 septembre dernier, l’ENSCR accueillait des sapeurs-pompiers dans le cadre d’un stage de 10 jours pour intégrer en finalité la Cellule Mobile d’Intervention Chimique. Concrètement, cette séance de formation se traduit par des travaux pratiques et de perfectionnement à l’utilisation de matériel de détection et d’analyse.

Ainsi durant quatre heures, les sapeurs-pompiers ont ainsi réalisé des travaux pratiques portant sur les propriétés des acides et des bases les plus couramment employés dans le milieu industriel (Chlorhydrique, sulfurique, nitrique, fluorhydrique), ainsi que sur les notions de pH et sur les effets thermiques d’une dilution d’acide et les interactions des acides avec différents métaux et de la matière organique « Le but étant qu’ils se rendent compte des phénomènes et des incompatibilités entre produits en faisant des tests » explique Laurent Le Pollès, enseignant-chercheur à l’ENSCR et formateur du groupe de pompiers.

Parmi les situations les plus fréquemment rencontrées par les pompiers, il y a le mauvais mélange de produits notamment dans les piscines qui peut entraîner un dégagement de chlore dangereux, la pollution des cours d’eau, les erreurs de manipulation dans le domaine industriel (erreur dans le remplissage de cuves par exemple).

Après la séance de TP, les pompiers ont visité les laboratoires de l’école. Ils ont pu s’entretenir avec des enseignants-chercheurs sur les appareils de haute technologie et les traitements mis en place par exemple en matière d’analyse de de l’air, la préparation de matériaux utilisables dans l’imagerie médicale ou bien encore sur le développement de nouvelles techniques pour accroître la valeur ajoutée de certaines molécules.