Cécile GOUZON

Cécile GouzonEn 3ème année de cycle ingénieur, Cécile Gouzon livre ses impressions sur la place des femmes dans l’industrie chimique:

« Lors de mon parcours scolaire, je me suis toujours trouvée dans des classes mixtes et je n’ai jamais ressenti de différence dans le fait d’être une femme plutôt qu’un homme qui fait des études. En école d’ingénieur chimiste, le pourcentage de femmes est souvent supérieur à la moyenne, ce qui montre selon moi la volonté et la capacité des femmes à réussir de grandes études. Néanmoins, j’ai du mal à comprendre pourquoi le pourcentage général de femmes en écoles d’ingénieurs est si bas.
Par ailleurs, les équipes avec lesquelles j’ai pu travailler en stage étaient mixtes, mais les postes à responsabilités étaient majoritairement pourvus par des hommes. Les femmes ayant des postes importants sont d’ailleurs souvent remarquées, preuve qu’il est encore inhabituel de voir des femmes diriger une entreprise ou un laboratoire. Loin de me décourager, cela me donne au contraire encore plus envie de réussir afin de prouver, si c’est encore nécessaire, que les femmes ingénieures méritent entièrement leur place. »